vendredi 20 mai 2022

Visiteurs : 595 226   
medfel2022

Le Blog en campagne

Présidentielle : on commence à parler agriculture

Les candidats à l’élection présidentielle commencent à présenter leur programme. Et les projets concernant l’agriculture se dévoilent. Ainsi, Valérie Pécresse a prononcé un discours sur l’agriculture, le 13 janvier dans le Doubs (lire ci-dessous). Marine Le Pen le 14 dans les Côtes d’Armor. Les projets agricoles d’Eric Zemmour et d’Anne Hidalgo sont disponibles sur leur site respectif. (Note : les projets agricoles des candidats seront présentés au fil des prochains Blog).

Pécresse veut « restaurer l’agrifierté »

Valérie Pécresse a consacré la journée du 13 janvier à l’agriculture à l’occasion de son déplacement dans le Doubs. Elle était invitée par Annie Genevard, seul député LR de ce département (les quatre autres députés sont tous LREM) et vice-présidente de l’Assemblée nationale. La candidate LR a visité deux exploitations : celle de Catherine Faivre-Pierret, membre du bureau de la FNSEA, et une exploitation bio. Dans son discours intitulé « Restaurer l’agrifierté », Valérie Pécresse a pris plusieurs engagements notamment sur la baisse des charges : augmenter de 20 à 50% l’abattement forfaitaire sur les terres agricoles dans le calcul de la taxe sur le foncier non bâti ; baisse de 30 % des cotisations vieillesses dès l’été 2022 ; l’allègement des charges patronales « TO- DE » pour les employeurs de travailleurs saisonniers sera pérennisé ; exonération totale de charges patronales pour les entreprises de moins de 10 salariés qui prenne un jeune en apprentissage.

Pécresse : Pascal Costes et Julien Dive en charge du projet agricole

Dans l’équipe de campagne de Valérie Pécresse, l’agriculture fait partie du périmètre de Xavier Bertrand, « conseiller spécial pour la République des territoires et le travail » Deux élus LR sont particulièrement dédiés au sujet agriculture. Il s’agit de Pascal Costes, agriculteur et président du Conseil départemental de la Corrèze (ancien président du CNJA et ancien Secrétaire Général Adjoint de la FNSEA). Et de Julien Dive, député de l’Aisne.

La FNSEA auditionnera les candidats

La FNSEA invitera les candidats à l’élection présidentielle à prendre la parole le 31 mars, devant plus de 1 000 responsables agricoles. Ce ‘Grand oral’ aura lieu à Besançon, au lendemain du congrès de la Fédération. Seuls les candidats qui auront recueillis plus de 5 % des intentions de vote dans les sondages seront invités précise la FNSEA.

Leclerc au Sénat

Michel-Edouard Leclerc
sera auditionné par la commission des affaires économiques du Sénat ce mercredi 19 janvier. Le président du comité stratégique des centres E. Leclerc sera certainement interrogé sur la promotion de la baguette à 29 centimes par les Centres Leclerc. Une promotion qui a été largement critiquée notamment par l’ensemble de la filière céréalière (FNSEA, AGPB, Intercéréales, la Meunerie française, et la Confédération nationale de la boulangerie et boulangerie-pâtisserie française). « Leclerc lance une campagne destructrice de valeurs pour tous les maillons de la filière céréalière française (.) L’excellence des agriculteurs, des collecteurs, des meuniers et des boulangers, que le monde nous envie, est bradée » écrivent ces organisations dans un communiqué. « Je n’ai jamais eu affaire à une polémique aussi ridicule », a réagi Michel-Edouard Leclerc sur BFMTV. « On était déjà à ce prix-là, c’est une baguette premier prix, c’est une baguette qu’on vend par millions ».

Et aussi

  • Thierry Guimbaud, directeur général de Voies navigables de France, sera auditionné le 19 janvier sur la gestion des risques liés à la présence d’ammonitrates dans les ports maritimes et fluviaux par la de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat.