jeudi 18 août 2022

Visiteurs : 616 291   
medfel2022

Nouvelles fraîches

Restauration collective : il manque 40 centimes par repas

Le 14 février, plusieurs organisations professionnelles* avait signé une tribune « la filière restauration collective en danger ». Elles dénonçaient ainsi le risque de rupture qui pesait sur l’ensemble des maillons. « Depuis, la situation s’est aggravée et le quotidien des cuisines des hôpitaux, cantines scolaires, restaurants d’entreprises ou Ehpad est désormais rythmé par les ruptures » écrivent les mêmes organisations dans un document dévoilé le 15 juin dans le cadre du salon Restau’Co. Huiles, poissons, viandes hachées, œufs, volailles, produits laitiers, « pourtant des produits indispensables pour assurer chaque jour des menus équilibrés, sains et variés, connaissent une flambée des prix rendant difficile, voire déjà impossible, leur achat par les cuisines collectives ». Face à cette situation, « le panier alimentaire des cuisines de collectivité ne tient plus ». Il manque 40 centimes par assiette pour assurer l’achat de produits de qualité estiment l’ensemble des professionnels. Si rien ne change, les budgets seront épuisés dès la rentrée. Les signataires appellent à « une revalorisation urgente pour sauver les repas de la restauration collective et, à travers eux, les milliers de producteurs et entreprises de la filière hors domicile en France ».
* Acofal, FNSEA, La Coopération agricole, Geco, CGI, SNRC, SNERS, Restau’Co