mercredi 5 octobre 2022

Visiteurs : 626 776   
medfel2022

Le Blog en campagne

Remaniement : quelques clés de lecture

  • l’Agriculture remonte dans la hiérarchie gouvernementale et se retrouve en 9ème position. Sous la Vème République, seuls Michel Rocard (puis Henri Nallet), 7ème dans le gouvernement Fabius (86-88) ; et Raymond Marcellin et à nouveau Michel Rocard, 8ème respectivement dans les gouvernements Messmer (1974) et Mauroy III (83-84) ont été mieux placés ;
  • pour la 1ère fois depuis 2007, le ministère de l’Agriculture repasse devant l’Ecologie (10ème) ;
  • maire d’Angers, apprécié du monde agricole, bien connu pour son soutien notamment aux filières du végétal spécialisé (Sival, Salon du Végétal, Végépolys,…) est le nouveau ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. Il a déjà été la cible de nombreuses critiques de la part d’élus Verts ou d’ONG environnementales. C’est bon signe ;
  • l’Outre-Mer est décidemment la mal aimée de la macronnie. Après la démission pour confort personnel (l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale) de Yaël Braun-Pivet, les Outre-Mer perdent (ce n’est pas la première fois sous la Vème), un ministère de plein exercice. Elles sont rattachées au ministère de l’Intérieur et héritent d’un ministre délégué, le préfet Jean-François Carenco ;
  • ce gouvernement voit le retour d’un secrétariat d’État chargé de la ruralité. Il s’agit de Dominique Faure, maire de Saint-Orens-de-Gameville depuis 2014, première vice-présidente de la métropole de Toulouse en charge de l’économie, de l’innovation et de l’emploi, et députée de Haute-Garonne (élue en 2022). Si cette nomination est globalement bien accueilli, les acteurs du monde rural déplorent que la ruralité ne dispose que d’un secrétariat d’Etat quand la ville à un ministre délégué ;
  • c’est aussi le retour d’un ministère délégué chargé des PME, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme confié à Olivia Grégoire, ex porte-parole du Gouvernement dans le Gouvernement Borne I.