jeudi 22 février 2018

Visiteurs : 206 931   
TV AGRI
TV AGRI

Nouvelles fraîches

Biodiesel : l’Argentine engage une procédure contre l’Union européenne

L’Argentine a notifié au Secrétariat de l’OMC, le 15 mai 2013, une demande de consultations avec l’Union européenne sur les mesures imposées par l’UE et/ou ses États Membres qui affectent l’importation et la commercialisation de biodiesel ainsi que sur les mesures à l’appui du secteur du biodiesel. L’Argentine fait référence aux mesures appliquées par l’Union européenne pour la promotion de l’utilisation de l’énergie provenant de sources renouvelables et la mise en place d’un mécanisme pour contrôler et réduire les émissions de gaz ainsi que des mesures pour leur mise en œuvre au niveau des Etats membres de l’UE. Elle se réfère également à la mise en place de mécanismes de soutien pour le secteur du biodiesel dans l’UE.

Francisco Moya, président du CNIPT

Comme nous l’annoncions dans notre blog (éditions des 21 et 28 avril), Francisco Moya a été élu président du CNIPT, l’interprofession de la pomme de terre, le 14 mai. Il succède à Sébastien Galland et terminera le mandat en cours jusqu’à l’assemblée générale de décembre prochain. Agé de 49 ans, Francisco Moya, est directeur général du groupe de négoce Negonor (Hazebrouck – Nord), où il poursuit sa carrière depuis 25 ans. En 2009, le groupe a commercialisé 200 000 tonnes de pommes de terre dont 30 % exportées et 70 % vendues en grande distribution, aux grossistes, conditionneurs et usines de transformation. 150 salariés sont employés dans les neuf sites de conditionnement français du groupe.

Sébastien Galland, directeur de Huchette Cap Gris Nez

Jusqu’à présent directeur de Touquet Savour, l’ancien président du CNIPT Sébastien Galland devient directeur de Huchette Cap Gris Nez, la filiale française du groupe néerlandais HZPC, leader mondial du plant de pommes de terre. Huchette Cap Gris Nez commercialise 75 000 tonnes de plants de pommes de terre (produites par 180 producteurs sur 3000 ha) et 20 000 tonnes de pommes de terre de consommation (par sa filiale Fleur de Lys – Huchette). Huchette Cap Gris Nez a réalisé un chiffre d’affaires de 34,7 millions d’euros en 2012.

Pomme de terre : un commerce extérieur toujours dynamique en prix

La campagne 2012-2013 suit sa lancée avec des tonnages exportés en baisse et des résultats très élevés en valeur, annonce le CNIPT. 217 000 tonnes de pommes de terre ont été exportées en mars 2013. C’est autant qu’en mars 2012 mais bien moins que les trois années précédentes (276 000 en 2011, 298 000 en 2010, 251 000 en 2009). Sur la période août 2012-mars 2013, 1,2 million de tonnes de pommes de terre de consommation ont été exportées pour un équivalent de 330 millions d’euros. Les exportations ont baissé de 30 % vers le Portugal et l’Italie et de 20 % vers l’Espagne. La Grande-Bretagne confirme une forte demande toutefois en baisse pour la première fois en mars (23 700 t contre 34 800 t en février).

Pomme de terre : embellie de la consommation confirmée

Du 6 août au 21 avril, la consommation de pommes de terre est en hausse de 1.5 % en comparaison de l’année précédente, déjà en hausse de 6.2 %. «  Le nombre de ménages acheteurs se maintient à des niveaux élevés depuis le début de l’année 2013 alors que les quantités vendues à chaque passage en caisse sont toujours dans une fourchette basse » constate le CNIPT. Les hypermarchés bénéficient particulièrement de cette hausse (+ 4 % d’achats) au détriment des magasins discounts (-5 %). Le resserrement de la gamme se poursuit autour des conditionnements de 2.5 kg et 5 kg.

Légumes de France demande la valorisation de la production nationale

« Les producteurs souhaitent que leurs légumes soient proposés aux consommateurs dans les meilleures conditions » écrit Légumes de France dans un communiqué. La fédération demande que « la crise du pouvoir d’achat et de la croissance » ne serve pas « d’alibi aux pratiques abusives du passé ». « Les producteurs ne pourront accepter que leurs produits soient bradés, ni être soumis au chantage d’un recours aux produits d’importation pour faire baisser les prix » poursuit le communiqué. « La filière doit développer des pratiques plus respectueuses des consommateurs comme des producteurs, véritablement « gagnant-gagnant » pour tous » conclut la fédération.

Brèves de blog

  • La FNSEA prépare une grande manifestation nationale le 23 juin à Paris. Initialement prévue pour la défense de l’élevage, cette manif devrait finalement rassembler toutes les filières. Les interprofessions sont invitées à organiser des animations autour des produits de l’agriculture française.
  • Le congrès de Légumes de France se tiendra les 6 et 7 novembre prochains à Paris