jeudi 22 février 2018

Visiteurs : 206 931   
TV AGRI
TV AGRI

Nouvelles fraîches

Apfelso : François Lafitte veut écrire un « contrat de confiance » avec les élus

« On a cru, on a joué, on a perdu » : en présidant l’assemblée générale annuelle de l’association des producteurs de fruits et légumes du sud-ouest (Apfelso), qui se tenait le 20 juin à Agen, François Lafitte est revenu sur le dossier des plans de campagne et plus généralement sur les relations entre l’organisation économique des fruits et légumes et les pouvoirs publics. Des relations malmenées depuis la réforme de 2008. « Nous n’avancerons pas si nous ne sommes pas en mesure d’écrire une nouvelle charte. La précédente a été déchirée. Ce n’est pas la peine de nous faire des promesses, si elles ne sont pas tenues. Ce n’est pas la peine de nous octroyer des aides si c’est pour les récupérer après ». Et ce n’est pas l’intervention du sénateur (PS) et président du Conseil Général du Lot-et-Garonne Pierre Camani qui aura rassuré. Il faut dire que l’élu, à l’occasion de l’AG 2012, avait indiqué que la nomination d’un autre parlementaire du département, Jérôme Cahuzac, au poste de ministre du Budget devait permettre d’aider au dénouement du dossier des plans de campagne. On connaît la suite…

Conférence sociale : les producteurs de f&l réclament davantage de compétitivité

A l’approche de la conférence sociale qui s’est tenue les 20 et 21 juin, la fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF) a expliqué que « la compétitivité des entreprises de production passe par plus de flexibilité et des allègements de charges ». La FNPF, qui participait à cette conférence, a rappelé ses propositions : mise en place d’un Smic européen, harmonisation progressive des règles en matière sociale au sein de l’UE et mise en place d’une TVA sociale.  Légumes de France, qui était représenté à cette conférence par son secrétaire général Denis Digel, a mis en avant des propositions similaires : Smic européen, financement nouveau de la sécurité sociale par une TVA emploi « ou tout autre moyen ne pénalisant pas l’emploi » et allègement des charges pour redonner de la compétitivité aux entreprises.

Le transport frigorifique renforce ses liens avec ses partenaires

L’Union nationale du transport frigorifique (UNTF) a tenu récemment son assemblée générale annuelle. A cette occasion, les transporteurs ont pu se féliciter du renforcement des relations avec les organisations professionnelles des différentes filières : un cahier des charges types pour le transport du surgelé est en cours de finalisation avec les Entreprises des Glaces et Surgelés ; des liens se sont renforcés avec l’Union syndicale nationale des exploitations frigorifiques, et des contacts ont été pris avec Interfel sur la question de la hauteur des palettes. L’UNTF suit par ailleurs, en lien avec Transfigoroute France, les dossiers relatifs à la fiscalité écologique et aux évolutions réglementaires spécifiques au secteur du transport : rejets des moteurs non roulants, affichage CO2, dossier ecotaxe,…

Réforme de la Pac : la FNSEA vigilante

A la veille d’un Conseil européen des ministres de l’agriculture décisif pour l’avenir de la Pac, la FNSEA a tenu à rappeler ses revendications. Face au danger d’une « Pac réduite à sa plus simple expression », le syndicat agricole majoritaire demande le « maintien d’indispensables outils » qui permettent de « tenir compte des disparités entre exploitations, productions, régions », de « faire face à la volatilité des prix », de « renforcer la place des producteurs dans les filières alimentaires ». La FNSEA demande par ailleurs que la future Pac « consolide la reconnaissance du caractère privé des interprofessions et de leur financement ».

Des nouvelles du Blognotesdoliviermasbou

Lancé il y a deux mois (le 22 avril), ce bognotes a déjà accueilli plus de 1000 visiteurs et sa newsletter est diffusée à plus de 300 « abonnés ». Merci à tous pour votre fidélité. OM

Brèves de Blog

  • Stéphane Le Foll ne se rendra finalement pas à la journée technique de la station d’expérimentation de La Morinière (37). Le ministre de l’Agriculture avait donné son accord de principe à sa participation à cette journée qui se déroulera ce 27 juin. Son agenda officiel annonce sa présence à l’Assemblée générale de la Mutualité Sociale Agricole (MSA).
  • La fraise de Nîmes obtient son IGP. Le règlement a été publié au JOUE du 21 juin. La zone de production s’étend sur 28 communes du Gard (plateau de la Costière). Actuellement, quatre fraisiculteurs produisent 70 tonnes de fraises de Nîmes par an.
  • Jean-Philippe Girard est le nouveau président de l’Association nationale des industries alimentaires. Elu pour un mandat de trois ans, il succède à Jean-René Buisson qui occupait cette fonction depuis 2004. Jean-Philippe Girard est PDG d’Eurogerm, société qu’il a fondé en 1989, qui emploie 222 salariés et qui a réalisé un chiffre d’affaires de 59,9 millions d’euros en 2012.