jeudi 22 février 2018

Visiteurs : 206 931   
TV AGRI
TV AGRI

Récolté dans la presse

Des associations évincées de la conférence environnementale

Grâce au Canard enchaîné (25/09), on en sait un peu plus sur l’organisation de la conférence environnementale. « Pour avoir la paix » avec les écologistes, écrit l’hebdomadaire, « le ministre de l’Ecologie Philippe Martin avait décidé d’exclure de la conférence des associations petites mais combatives, telles que Générations futures, spécialiste des pesticides (.) » Et ajoute le Canard, c’est Cécile Duflot qui a réclamé « l’éviction de ces associations, en délicatesse avec la direction d’EELV ».

Noël Mamère : les niches fiscales nuisibles ne sont pas remises en cause

Dans une interview au Monde (26/09), Noël Mamère explique sa démission d’EELV. Et il revient notamment sur la question de la fiscalité verte : « Aucune des niches fiscales nuisibles à l’environnement et à la santé concernant le diesel, les agrocarburants ou les pesticides – pourtant d’un montant de 6 milliards d’euros – n’ont été remises en cause. » constate-t-il. « Et nos amis disent que c’est formidable » conclu le député – maire de Bègles.

Le vin européen malmené en Chine

« La Chine relance l’offensive contre le vin européen » titrent Les Echos (27/09). Malgré le règlement d’un différent sur les panneaux solaires, « le gouvernement chinois a accentué la pression contre les exportateurs européens du secteur, accusés de vendre à perte et de bénéficier de subventions ». 5000 entreprises, dont 3000 françaises, ont dû s’enregistrer durant l’été auprès des autorités chinoises. « Parmi elles, Pékin a sélectionné six entreprises (.) jugées représentatives du secteur. Il leur a ordonné de faire une transparence complète sur leurs comptes. » « Cette escalade est regardée avec crainte par le secteur viticole français » poursuit le quotidien. La Chine représente le cinquième marché pour le vin français (844 millions d’euros en 2012).