Philippe Vinçon séquestré à Rodez

Le conseiller agricole de François Hollande, Philippe Vinçon, a été la « victime » collatérale de l’inauguration vendredi du musée Soulages à Rodez. Il a en effet été séquestré pendant quelques heures par la Confédération paysanne de l’Aveyron qui réagissait à la mise en garde à vue de 5 militants dans la Somme. Ces derniers étaient accusés d’avoir commis des dégradations sur le chantier de la ferme dite des « Mille Vaches ».

Le pape François à la tribune de la FAO

Le pape François participera à la deuxième conférence mondiale sur la nutrition qui se déroulera à Rome du 19 au 21 novembre annonce la FAO. « Le Pape François se ralliera à la lutte contre la faim et la malnutrition en faisant entendre sa voix lors de la deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2) » indique la FAO dans un communiqué. Cette conférence est organisée par la FAO et l’OMS. « Je me réjouis de la présence du Pape à la CIN2 et de son engagement envers l’avenir auquel nous aspirons. Un avenir qui commence par garantir la sécurité alimentaire et la nutrition à tout un chacun », a déclaré le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva.

Un verger saccagé dans le Limousin

Consternation en Corrèze : un verger de près de 1700 pommiers a été saccagé dans la nui du 26 au 27 mai. Les auteurs ont laissé sur place des panneaux portant des revendications anti-pesticides. Ce n’est pas la première fois qu’une opération de ce type se produit puisqu’en 2010 un autre verger, appartenant à un autre producteur, avait également était saccagé sur la même commune. Le 30 mai, 200 pomiculteurs du Limousin ont répondu à l’appel de l’Association Pommes du Limousin et sont venus manifester leur soutien à leur collègue.

Inquiétude pour les producteurs d’ail

Les producteurs d’ail s’estiment menacés par la concurrence de l’Espagne (dont les coût de production sont inférieurs) et par les importations chinoises dont l’Europe vient de relever le quota. « Après deux années très difficiles, deux mauvaises nouvelles pourraient sonner le coup de grâce pour la filière » indique l’Association interprofessionnelle de l’ail (Aniail). L’Espagne vient d’augmenter ses surfaces de 10 % et les importations d’ail chinois par l’UE pourront désormais dépasser les 12 500 tonnes. « La situation est telle que les Espagnols aujourd’hui proposent aux négociants français des camions d’ail de la prochaine récolte sans même fixer de prix minimum », assure l’Aniail. Elle demande aux autorités de faire respecter « une préférence nationale pour l’ail français durant la période de commercialisation du produit d’août à décembre » et une taxation douanière « beaucoup plus importante » pour l’ail chinois.