lundi 19 novembre 2018

Visiteurs : 291 836   

Nouvelles fraîches

CTIFL : l’Assemblée fait dans la demi-mesure…

C’est fait. Le PLF 2015 a été définitivement adopté ce jeudi matin. Et avec lui la fin de la TFA qui participait au financement du CTIFL. La version définitive est la suivante : « la taxe affectée au Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes, qui sera transformée mi-2015 en contribution volontaire obligatoire, est supprimée au 1er janvier 2016 dans le cadre des dispositions prévues au PLF 2015 sur le plafonnement des taxes affectées ». En clair, la TFA va encore vivre 6 mois (!), le temps pour les professionnels de pouvoir la « transformer » (d’un coup de baguette magique ?) en CVO. Notons que cette solution est envisagée depuis le début par le cabinet de Stéphane Le Foll (cf. notre Blog du 6 octobre). C’était bien la peine de dépenser autant de temps et d’énergies.

Tout corps plongé dans un liquide…

La FNSEA vient d’ouvrir le chantier de l’évolution de son organisation syndicale. L’enjeu : repenser l’ensemble des structures qui composent la Fédération : départements, régions, associations spécialisées,… Le modèle actuel est l’héritier du congrès fondateur de 1946. La « Grande maison » avance prudemment sur ce dossier. A tel pont qu’il bénéficie d’un nom de code : « Archimède ». Euréka !

Nouveaux statuts pour Interfel

Au cours d’une Assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue le 17 décembre, les huit familles professionnelles qui composent l’interprofession des fruits et légumes frais ont adopté les nouveaux statuts d’Interfel. 1ère évolution : la création de deux collèges, un collège amont et un collège aval. Désormais, les décisions seront prises à l’unanimité des deux collèges (au lieu de l’unanimité des familles). Un système de pondération des voies est mis en place afin qu’aucune des familles « historiques » ne puisse être mise en minorité dans son collège. Les deux collèges sont composés ainsi : Felcoop, FNPF, Gefel, Légumes de France pour le collège amont ; Aneefel, FCD, UNCGFL, UNFD pour le collège aval. Seconde évolution : l’AGE s’est prononcée en faveur de la demande d’adhésion de la Confédération Paysanne, de la Coordination Rurale et de Restau’Co. Les deux premiers rejoindront le collège amont, le troisième le collège aval. Leur adhésion devrait être effective dans les premiers mois de 2015.

 L’Europe ouvre son marché aux fruits moldaves

La Moldavie pourra exporter à droit nul dans l’UE jusqu’à 40 000 tonnes de pommes fraîches, 10 000 tonnes de raisins de table frais et 10 000 tonnes de prunes fraîches. « Cette mesure devrait compenser les pertes que les producteurs moldaves ont subies suite à l’interdiction imposée par la Russie pour des raisons politiques sur les importations de produits moldaves » indique le Parlement européen. Le 21 juillet 2014, la Russie a imposé une interdiction d’importation sur les produits agricoles moldaves en réponse au rapprochement des relations économiques et politiques entre l’UE et la Moldavie. « Cette mesure nuit à l’économie moldave car la Russie représente son deuxième partenaire commercial (après l’UE) et le secteur de l’horticulture emploie environ 10% de la population active » poursuit le communiqué du PE. La plupart de ces importations devraient arriver sur le marché de la Roumanie.

Coop de France et la nouvelle carte des régions

Coop de France, qui tenait son congrès les 17 et 18 décembre à Paris, va certainement revoir sa carte territoriale et tenir compte du nouveau découpage régional : 13 régions en métropole. Actuellement, il y a 8 fédérations régionales au sein de Coop de France. Mais, à l’exception de la fédé Rhône-Alpes/Auvergne, aucune n’est compatible avec la nouvelle carte. Un casse tête en perspective.