lundi 14 octobre 2019

Visiteurs : 375 847   

Nouvelles fraîches

Comexposium/Sopexa : les interprofessions se rebiffent

Comexposium n’a pas renoncé a reprendre les parts des interprofessions dans la Sopexa (cf. nos Blog des 15 mars et 6 avril). Mais le groupe rechigne à y mettre le prix. Aussi, les interprofessions, qui détiennent 45 % du capital de Sopexa, résistent. D’autant plus qu’elles n’ont pas une folle envie de se désengager de cet outil de promotion. Elles ont donc commandé un audit, qui devrait être rendu cette semaine, sur la valorisation de la Sopexa.

La Commission restitue la réserve de crise aux agriculteurs

La Commission européenne va restituer aux agriculteurs 410 millions d’euros, prélevés sur les aides directes PAC, au titre de la réserve de crise 2015. La réserve de crise n’a pas été utilisée en 2015 et la réglementation prévoit que dans ce cas, les fonds soient restitués aux agriculteurs européens. Le règlement concernant cette décision a été publié au JO européen du 20 novembre. Selon l’annexe de ce règlement, sur les 410 millions concernés, 88,5 millions retourneront à la France, 58,7 millions à l’Allemagne, 53,4 millions à l’Espagne,…

Adoption du projet agricole pour les départements d’Outre mer

Les filières agricoles des départements d’Outre mer (banane, canne-sucre-rhum, élevage et cultures de diversification) ont adopté leurs projets de filières à l’horizon 2020. Ces projets de filières définissent des objectifs portant sur la compétitivité des produits des outre-mer sur les marchés locaux et internationaux et sur la performance économique, sociale et environnementale des entreprises ultramarines.

Baisse de la consommation de viande

Début octobre, la consommation de viandes de boucherie était en recul de 4,6 % par rapport à la même période de 2014 (7 septembre – 4 octobre) indique Culture viande d’après les données de Kantar Worldpanel. La situation est encore plus grave pour la consommation de viandes de porcs fraîches en recul de 13 % (et qui connaît ainsi sa troisième année de baisse consécutive). Les achats de saucisses fraîches sont en léger recul (-1 %) alors que ceux des produits élaborés progressent (+4,2 %). « Le repli de la consommation de viandes est bien le défi majeur auquel nos filières et interprofessions doivent faire face et apporter des réponses efficaces et pertinentes » indique Culture viande.