jeudi 22 février 2018

Visiteurs : 206 931   
TV AGRI
TV AGRI

Nouvelles fraîches

FranceAgriMer : vote d’une motion sur l’expérimentation en fruits et légumes

A l’occasion du conseil spécialisé fruits et légumes et pommes de terre de FranceAgriMer qui s’est tenu le 12 avril, les professionnels ont adopté une motion sur l’expérimentation, et notamment sur son financement. Ce texte rappelle « les professionnels, définissent dans leurs interprofessions, les stratégies (pour l’expérimentation) auxquelles doivent répondre les projets nationaux proposés » ; que « les besoins d’accompagnements financiers des programmes de recherche expérimentation par FranceAgriMer sont essentiels » ; que « les procédures de sélection de programmes ne devraient pas être modifiées en cours d’instruction », que « les programmes retenus dans les appels à projets ne devraient pas, en dernier ressort, être sélectionnés en fonction des montants disponibles, sans concertation avec les représentants des filières concernées » ; et enfin que « les Pouvoirs publics doivent, au-delà de FranceAgriMer, renforcer la politique de recherche en faveur de nos filières et mobiliser les moyens financiers nécessaires à l’accompagnement de projets professionnels ». Selon nos informations, la direction de FranceAgriMer n’a pas souhaité la publication de cette motion.

1% des terres agricoles australiennes bientôt aux mains de la Chine

On a beaucoup parlé récemment de l’achat de terres dans l’Indre (1 700 ha) par des Chinois. Le projet que la chaine australienne ABC vient d’évoquer est d’une toute autre nature. Un consortium chinois, Dakang Australia Holdings, s’apprête à prendre le contrôle de la compagnie australienne Australian Rural Capital. Celle-ci possède 1% des terres agricoles de l’Australie (soit une superficie équivalente à l’Irlande !) et élève un troupeau de 185 000 bovins, essentiellement destinés au marché japonais. Le contrat de 307,7 millions de dollars US doit encore obtenir le feu vert du ministère australien des Finances (lire notamment Contrepoints du 23 avril).

60 000 agriculteurs et salariés agricoles bénéficient de la prime d’activité

La prime d’activité a été créée par la loi relative au dialogue social et à l’emploi du 17 août 2015. Elle vise à soutenir les personnes qui travaillent mais qui ont des ressources modestes. Ainsi, un salarié agricole en bénéficie si une personne seule gagne jusqu’à 1,3 fois le Smic (soit 1 500 euros net environ). Un exploitant agricole peut toucher cette prime si son bénéfice agricole annuel n’excède pas 1 700 fois le montant du SMIC horaire, soit 16 439 euros. Cette prime représente « un complément de revenu significatif » indique le ministère. En moyenne, le montant de la prime versé par les caisses de MSA est de 186 euros par mois (213 euros pour les non salariés agricoles, 174 euros pour les salariés).

Signature d’un accord de coopération agricole entre la France et la Jordanie

A l’occasion de la visite de François Hollande en Jordanie, un accord de coopération agricole concernant le secteur de l’élevage a été signé, le 19 avril, entre les deux pays. Il prévoit que dans un premier temps, trois mini-laiteries seront équipées et installées au sein de différents villages de Jordanie ; les équipements à disposition répondront à l’ensemble des besoins de la collecte à la transformation du lait. Si le projet s’avère concluant, il sera appliqué à l’ensemble du territoire jordanien. L’Adepta a été désignée comme l’entité de référence, par le ministère français de l’Agriculture, pour mener à bien ce partenariat.

Bilan positif pour l’oignon doux des Cévennes

La saison commerciale 2015-2016 de l’oignon doux des Cévennes s’est terminée avec un peu d’avance, entre fin février et début mars. Le volume commercialisé (2 100 tonnes) est légèrement supérieur à celui de 2014-2015 (1 850 tonnes), mais reste inférieur au potentiel optimum de production. L’objectif est d’atteindre 2 500 tonnes pour la prochaine campagne. « Le prix moyen de vente est resté stable pour les produits en AOP. En revanche, il accuse une légère baisse pour les catégories II et les gros calibres en plus forte proportion cette année » indique la coopérative Origine Cévennes.
Cette coopérative produit également de la pomme (200 tonnes, en légère progression), de la châtaigne (60 tonnes), de la pomme de terre (30 tonnes) et du jus de pommes. Elle a par ailleurs inauguré son magasin de vente directe en septembre dernier. Origine Cévennes réunit 98 producteurs et réalise un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros.

Audtitions sur les abattoirs à l’Assemblée nationale

La commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français, présidée par le député (Radical) Olivier Falorni, va procéder à plusieurs auditions les 27 et 28 avril. Le 27 avril, elle entendra Antoine Comoiti et Brigitte Gothière, président et porte-parole de l’association L214 éthique ; puis Jean-Pierre Kieffer, président de l’œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA). Le 28 avril, ce sera le tour de Jack Pagès, directeur de l’abattoir d’Alès et de Max Roustan, maire d’Alès ; puis de Laurent Kauffmann, directeur de l’abattoir du Vigan et de Roland Canayer, président de la Communauté des communes du Pays Viganais ; et enfin de Gérard Clemente, directeur de l’abattoir du Pays de Soule et de Michel Etchebest, maire de Mauléon-Licharre. Remarquons que seules les auditions des élus sont ouvertes à la presse.