Nouvelles fraiches | Lundi 22 mai 2017

ONF, un premier dossier social pour Mézard

Pas d’état de grâce pour Jacques Mézard. Le 17 mai, avant même la nomination du ministre, l’intersyndicale de l’ONF (CGT, CGC, FO, …) publiait une lettre ouverte au président du conseil d’administration de l’ONF, le député de l’Yonne Jean-Yves Caullet, ex-PS et candidat En Marche aux législatives (cf. ci-dessous). Les syndicats dénoncent l’action de la direction générale (le DG de l’ONF est Christian Dubreuil). « Les personnels subissent un management reposant sur la peur et le mépris des règles, qu’elles soient de la fonction publique ou bien du code du travail, et en oubliant parfois que ces femmes et ces hommes sont des êtres humains qui méritent le respect » écrivent-ils. « Votre silence, plus encore que celui des tutelles (…) montre une absence de prise en compte de la gravité de la situation et du besoin de réponse claire vis-à-vis des personnels ». Certes, le ministre n’est pas cité, mais le dossier devrait rapidement se retrouver sur son bureau.

L’agriculture au menu de l’EEE

Le Conseil de l’espace économique européen (EEE) s’est tenu le 16 janvier à Bruxelles. Les questions agricoles ont notamment été évoquées. Les ministres ont réaffirmé l’engagement de développer la libéralisation progressive des échanges agricoles entre l’Union européenne et les pays de l’EEE. Des progrès ont été constatés sur l’approfondissement des échanges entre l’UE et l’Islande, et entre l’UE et la Norvège. En revanche, les négociations entre l’UE et la Norvège sur la protection des indications géographiques sont suspendues.

Parlement européen : deux résolutions contre des OGM

Les députés européens se sont opposés le 17 mai au projet de la Commission européenne d’autoriser les importations de produits contenant ou dérivés d’un maïs et d’un coton génétiquement modifiés afin de résister à certains herbicides. La résolution, non contraignante, adoptée s’oppose à la mise sur le marché de produits issus du maïs génétiquement modifié DAS-40278-9. Dans une résolution séparée, et également non contraignante, les députés estiment que l’importation de produits issus du coton génétiquement modifié GHB119 ne devrait pas être autorisée, car elle encouragerait l’utilisation dans le monde d’herbicides basés sur le glufosinate d’ammonium (auxquels ce coton est résistant), cette substance étant classifiée comme reprotoxique dans l’Union.

 

 

 

Categorie: Nouvelles fraîches