mardi 20 novembre 2018

Visiteurs : 292 400   

To Brex or not to Brex ?

Les négociations patinent

Même si l’essentiel de l’ordre du jour du dernier Conseil européen (28-29 juin) était consacré aux migrants, les chefs d’Etats et de Gouvernements se sont également rencontrés en formation art. 50 (sans le Royaume-Uni) pour faire le point sur le Brexit. Ils n’ont pas manqué de manifester leurs inquiétudes sur l’avancement des négociations. Si le Conseil se « félicite des nouveaux progrès accomplis en ce qui concerne des parties du texte juridique de l’accord de retrait », il relève que « d’autres aspects importants doivent encore faire l’objet d’un accord ».

Parmi les questions en suspens, il y a l’application territoriale de l’accord de retrait, notamment en ce qui concerne Gibraltar. Il y a encore celle de la frontière terrestre entre la République d’Irlande et l’Irlande du Nord. Les négociations sur les relations futures entre le Royaume-Uni et l’UE ont également pris du retard. Le gouvernement doit publier un Livre blanc sur ces futures relations le 9 juillet. En conclusion, le Conseil invite les institutions communautaires et les Etats membres à se préparer « à tout ce qui adviendra ». La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sera effective le 29 mars 2019 à minuit avec une période de transition dont le terme est fixé, à ce jour, au 31 décembre 2020.