vendredi 26 avril 2019

Visiteurs : 325 608   

Le Blog en campagne

Agriculteur, le premier métier des maires

Selon la dernière version du Répertoire national des élus, la profession d’agriculteurs reste la première exercée par les maires. On recense actuellement 4789 maires dans la catégorie ‘agriculteurs, propriétaires exploitants’, auxquels ont peut ajouter 2302 maires ‘retraités agricoles’. Ce qui fait que 20 % des maires (un peu plus de 7000 sur un peu plus de 35 000) sont agriculteurs ou retraités agricoles. Premiers chez les maires, les agriculteurs dégringolent vite dans les autres mandats électifs. Ils arrivent en 9ème position avec 170 élus chez les Conseillers départementaux ; 10ème position (69 élus) chez les Conseillers régionaux ; 14ème position (14 élus) chez les députés. En revanche les agriculteurs (12 élus) et les retraités agricoles (7 élus) constituent la 4ème catégorie socio-professionnelle du Sénat.

Claude Cochonneau candidat à un nouveau mandat à la présidence de l’APCA

Président de l’assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA), Claude Cochonneau a indiqué le 15 janvier son souhait d’être candidat pour un nouveau mandat à la tête de l’APCA après les élections. Il a par ailleurs précisé que le futur bureau de l’APCA connaîtra un fort renouvellement avec au moins 7 nouveaux membres sur 13.

Européennes/sondages : fin de la majorité PPE/S&D

Les premiers sondages pour les élections européennes sur l’ensemble des 27 pays (agrégats de sondages nationaux) commencent à être publiés dans la presse du continent. Ils donnent une première image de ce que pourrait être le futur Parlement européen. Les chrétiens-démocrates (PPE) resteraient la première force politique ( avec environ 25% des sièges). Le bloc ‘eurosceptiques’ actuellement divisés en trois groupes (CRE, ELDD, ENL) suivrait avec environ 22 % des élus. Les sociaux-démocrates du S&D obtiendraient 19% des députés, devant les libéraux de l’ADLE (environ 13%). Premier enseignement de ces sondages : l’alliance PPE-S&D qui co-dirige le PE depuis 21 ans ne sera pas majoritaire dans le futur Parlement. Ce qui obligera à la recherche de nouvelles alliances.