samedi 7 décembre 2019

Visiteurs : 399 556   

Quelques nouvelles de La Réunion

Après la Guadeloupe en 2016, le congrès de Légumes de France s’est tenu, du 18 au 24 novembre, dans un autre département d’Outre-Mer, La Réunion. Rapide, et 1er, compte-rendu.

  • 180 congressistes de métropole, renforcés par une délégation de la Guadeloupe ont fait le déplacement. Ils étaient accueillis par la FDSEA de La Réunion et l’Armeflhor, l’institut technique des fruits et légumes et de l’horticulture, co-organisateur de l’événement.
  • Près d’une centaine de producteurs réunionnais ont également participé à la journée de débat du congrès.
  • Le congrès a été ouvert par Jacques Billant, préfet de Région, qui fut directeur de cabinet de Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, d’octobre 2018 à mai 2019. Il a félicité la fédération pour sa venue dans l’Ile : « En faisant ce choix vous envoyez un signal fort aux producteurs de légumes, à tous les agriculteurs, à toutes les organisations et personnes qui travaillent à l’atteinte de l’autonomie alimentaire ». Car cette autonomie est l’objectif majeur de l’agriculture réunionnaise, un objectif réaffirmé par Emmanuel Macron à l’occasion de sa récente visite dans le département. Le président de la République a rappelé que les actions des filières agricoles ont « hissé La Réunion au 1er rang des agricultures d’Outre-Mer ». L’objectif est donc d’atteindre l’autonomie alimentaire en 2030, « un objectif atteignable poursuit le préfet, car La Réunion est à 70 % d’autonomie aujourd’hui ».
  • Deux tables rondes ont été organisées : « Collectivité-Producteur : un partenariat d’avenir ? » et « Climat : comment adapter nos pratiques agricoles ? ». Nous y reviendrons dans une prochaine édition.
  • C’est Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA, et également en charge de l’agriculture ultra marine, qui représentait la fédération nationale. Il est notamment revenu sur la victoire de la liste FDSEA-JA-Coopératives aux élections à la chambre d’agriculture : « Je voudrais vous dire toute ma fierté de venir dans ce département. Vous avez mené des combats justes et vous avez su reconquérir la chambre. Bravo à tous ».
  • Président de Légumes de France, Jacques Rouchaussé a prononcé un discours offensif, appelant à la mobilisation des producteurs. Il a présenté sa « liste de courses » transmise au ministre : « tode : pérenniser le dispositif ; Ticgn : assurer la performance énergétique de notre production sous serre ; soutien à l’investissement et à la modernisation de nos entreprises ; contractualisation : la rendre réellement efficace afin de sécuriser le revenu ; SRP : décret d’abrogation pour les Fruits et Légumes ; favoriser l’installation et les reprises d’exploitations ; harmonisation européenne sur les pesticides ; assurer l’approvisionnement des collectivités ; application de la loi sur les origines ».
  • Pendant la semaine sur l’Ile, les congressistes ont pu faire de nombreuses et instructives visites d’exploitation : ananas, tomates, vanille, litchi, fleurs coupées, épices, etc. mais aussi quelques excursions mémorables…
  • En marge de ce congrès, le Marché de Gros de Saint-Pierre de la Réunion a adhéré à la Fédération des Marchés de Gros de France.
  • Dernier point (provisoire) : le débat sur les mérites comparés du rhum de La Réunion et du rhum de Guadeloupe a occupé une bonne partie des soirées.

A suivre,

OM