jeudi 6 août 2020

Visiteurs : 443 729   
medfel2020

Nouvelles fraîches

Gouvernement : le ministère de l’Agriculture maintenu

« Je souhaite qu’il y ait un ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Agroalimentaire de plein exercice », a indiqué Christiane Lambert le 1er juillet après sa réélection à la présidence de la FNSEA. Les syndicats agricoles ont fait le forcing auprès de l’Elysée pour maintenir un ministre de l’Agriculture de plein exercice. Ils ont eu raison de se faire entendre, car ce n’était pas gagné d’avance tant les pressions se font de plus en plus insistantes pour rattacher l’agriculture à l’environnement. La nomination, vendredi, de Jean Castex, un haut fonctionnaire certes, mais aussi un élu rural, natif du Gers et maire de Prades (6000 habitants) dans les Pyrénées-Orientales avait rassuré un peu. Ce n’était pas lui, pensait-on, qui allait sacrifier ce ministère stratégique pour défendre l’agriculture et aussi la ruralité, notamment à Bruxelles.

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture

Et de quatre. Julien Denormandie est le quatrième ministre de l’Agriculture du quinquennat. Il succède à Didier Guillaume, qui avait succédé à Stéphane Travert, qui avait succédé à Jacques Mezart. Cela donne le tournis. L’Agriculture garde donc un ministère de plein exercice, mais reste toujours aussi mal classée dans la hiérarchie gouvernementale : 15ème sur 16 ministres, comme dans le gouvernement précédent.
Julien Denormandie est un ingénieur diplômé d’AgroParisTech. Après plusieurs postes en ambassades comme conseiller économique, il participe à plusieurs cabinets ministériels pendant le quinquennat de François Hollande, dont celui de Pierre Moscovici, puis d’Emmanuel Macron à Bercy. Il suit ce dernier et participe à la création d’En Marche puis à la campagne présidentielle victorieuse en 2017. C’est donc un macronien de la première heure. Espérons que ce soit un avantage.
A noter dans ce nouveau gouvernement, la nomination de Barbara Pompili à la Transition écologique (n°2 du gouvernement), Sébastien Lecornu à l’Outre-Mer, Annick Girardin à la Mer. Chez les ministres délégués, les attributions sont plus précises que dans le Philippe II : Franck Riester au Commerce extérieur, Agnès Pannier Runacher à l’Industrie, Alain Griset aux PME et à l’Artisanat. Ce dernier était, jusqu’à sa nomination, président de l’Union des entreprises de proximité (U2P), après avoir été président de l’Assemblée permanente des chambres de Métiers et de l’Artisanat (aujourd’hui CMA France).

Christiane Lambert et Jérôme Despey reconduits à la tête de la FNSEA

Christiane Lambert et Jérome Despey ont été réélus respectivement président et secrétaire général de la FNSEA par le conseil d’administration qui s’est réuni le 1er juillet. Parmi les principaux changements au sein du nouveau bureau, Arnaud Rousseau, président de la Fop et du Groupe Avril, devient 1er vice-président à la place d’Henri Brichart. Ce dernier reste toutefois membre du bureau. Président de la FDSEA de la Marne, Hervé Lapie devient secrétaire général adjoint, aux cotés de Patrick Benezit reconduit à cette fonction. Eric Thirouin reste trésorier. Thierry Coué, Etienne Gangneron, Luc Smessaert, Jérôme Volle sont confirmés comme vice-présidents. Joël Limzouzin, vice-président dans l’équipe sortante, devient membre du bureau.